S’arrêter pour sentir les roses…

“Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie”
Pierre de Ronsard,
Sonnets pour Hélène, 1587 

Screen Shot 2014-03-07 at 17.02.15Dans l’excellente série TV Les Sopranos, Tony Soprano, parrain de la mafia du New Jersey, reste plusieurs jours dans le coma suite à une balle, tirée par son oncle Junior, pris d’une crise de sénilité. À son réveil, il se rend compte de la chance qu’il a d’être vivant après être passé si près de la mort. Se confiant à sa psychiatre (Tony souffre de crises d’angoisses) et à qui veut bien l’entendre, il annonce sa volonté de savourer un peu plus la vie et de s’arrêter pour sentir les roses… Mais bientôt, les affaires et les problèmes reprennent le dessus, et Tony Soprano en oublie ses bonnes résolutions, lui valant la réplique de la part de son neveu Christopher: “Whatever happened to “stop and smell the roses”?” (Il lui demande ce qu’est devenue sa résolution de s’arrêter pour sentir les roses.)

C’est la question que pourraient se poser beaucoup d’entre nous. Dans la cohue de nosScreen Shot 2014-03-07 at 17.22.40 activités quotidiennes, métro, boulot, dodo, on oublie de s’arrêter pour être simplement présent aux choses. Parfois les événements de la vie, qu’ils arrivent à nous ou à des proches, ou même une histoire dont on entend parler, nous rappellent que la vie est courte, et qu’elle n’est pas qu’une course au temps et aux activités. Et qu’il faut prendre aussi le temps de s’arrêter et de sentir les roses, de contempler un coucher de soleil, de respirer, de méditer, de consacrer du temps aux gens et aux activités qu’on aime… Prendre le temps de se sentir vivant, tout simplement

Vidéo: Le minimalisme, c’est quoi?

“Souvenez vous toujours que très peu est nécessaire pour mener une vie heureuse”
Marc Aurèle, Pensées pour moi-même

Une vidéo (de la chaîne Arte, durée environ 4 mns) pour comprendre ce qu’est le minimalisme. 

Bien entendu cet exemple est extrême, et il ne faut pas utiliser comme excuse le fait de ne pas vouloir ressembler aux deux personnes présentées dans le film pour ne pas simplifier sa vie. Il y a différents degrés de minimalisme. Débarrasser un tiroir de son surplus de stylos et trombones, donner un sac de vêtements qu’on ne met plus, c’est déjà faire un pas dans la bonne direction.

J’adhère pour ma part à un minimalisme rationnel, selon le terme de Joshua Becker du blog Becoming Minimalist (un minimalisme qui tient compte de votre environnement, du nombre de membres de votre famille, de vos activités, etc.) ou encore au principe défini par Dominique Loreau, auteur de L’Infiniment peu et L’Art de l’essentiel: “Ne gardez que ce qui vous est utile et ce que vous trouvez beau”.