Vidéo: Les jardins japonais zen

“Dans un jardin zen, tout doit être d’aspect usé. Les pierres doivent être choisies avec soin, patinées et rongées pas les intempéries. Le jardin doit donner l’impression qu’il existe depuis la nuit des temps. Les jardins zen sont faits non pas pour la promenade, mais pour favoriser la concentration de l’esprit, la méditation et la venue de l’illumination.(…) Ces jardins agissent comme un écran d’avec le monde.”
Dominique Loreau, Aimer la pluie, aimer la vie.

Voici un passionnant reportage de 43 minutes, initialement diffusé sur la chaîne Arte, à découvrir si vous souhaitez en savoir plus sur l’art millénaire qui se cache derrière la beauté et la sérénité des jardins japonais zen, ces jardins conçus comme des miniaturisations et idéalisations de la nature, composés de rochers, de mousse et parfois aussi d’arbres et d’eau. Ils renvoient au caractère éphémère de la nature et par là-même à la fugacité de la vie. L’homme y trouve la quiétude de l’âme qu’il avait perdue dans l’agitation du quotidien. Apprenez comment ses jardins s’insèrent dans la méditation zazen et dans la vie quotidienne des moines bouddhistes…

Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions

resolutions-20141C’est le début de l’année et vous avez pris, comme beaucoup d’entre nous, votre lot de bonnes résolutions: arrêter de fumer, perdre du poids, passer votre permis de conduire ou démarrer votre propre blog. Mais comment ne pas vous retrouver, à la fin de l’année avec un bilan négatif? Comment ne pas devoir constater que l’arrêt de la cigarette n’aura duré qu’un mois, que votre blog n’existe encore que dans votre tête, que vous dépendez toujours des autres pour vous déplacer, et que votre balance affiche deux kilos de plus que le 1er janvier?

Le secret, c’est de ne pas voir la montagne qu’il vous faudra escalader durant l’année 2014 (ou au delà parfois, s’il s’agit d’arriver au sommet), mais les quelques pas que vous allez franchir aujourd’hui. Une victoire se gagne une bataille à la fois, une course se remporte une étape à la fois. Alors, arrêtez de vous mettre la pression…

Si vous arrêtez de fumer, n’imaginez pas une année, ou pis, une vie de frustration sans votre cigarette bien aimée, mais choisissez de ne pas fumer celle qui vous tente, là, tout de suite. Et ensuite la prochaine, puis la suivante. C’est ainsi que vous arriverez à la fin de l’année toujours non fumeur, un pas à la fois, sans vous projeter incessamment dans l’avenir et vous laisser décourager par l’importance de l’engagement pris envers vous-même.

S’il s’agit de perdre du poids, c’est le même processus. Songez à comment vous allez vous alimenter aujourd’hui. Composez votre menu du jour, en respectant l’équilibre alimentaire et félicitez-vous chaque jour des progrès accomplis. N’imaginez pas une année de privation sans vos plats préférés, sinon, il est à parier que vous n’allez pas tenir sur la durée. Et ne soyez pas trop pressé de voir un résultat, ce qui compte, c’est de bien s’alimenter aujourd’hui.

Pour le permis de conduire, faites le premier pas, c’est-à-dire inscrivez-vous. En Suisse, le permis de conduire est un véritable parcours du combattant qui commence avec quelques heures d’introduction aux premiers secours, et se termine avec une formation complémentaire sur deux jours, qui transforme un permis à l’essai en permis définitif, trois ans après l’obtention du permis à l’essai. Si vous envisagez la globalité du processus qui vous conduira à l’obtention du permis, il y a de fortes probabilités que vous vous découragiez et renonciez. N’envisagez que la première étape: inscrivez-vous aux cours de premiers secours. Dans la démarche qui consiste à l’obtention d’un permis de conduire comme dans de nombreuses autres démarches, la première étape entraîne les autres, et on se retrouve vite embarqué dans un processus, sans même y réfléchir, et sans paniquer, une étape à la fois.

Si vous souhaitez créer votre blog, ne vous laissez pas décourager par les blogs des autres, nourris de plus de 500 articles, où chaque article est commenté 30 fois. Commencez par vous renseigner sur la marche à suivre. Trouvez un nom pour votre blog, réservez votre nom de domaine, installez WordPress, et là, testez plusieurs thèmes pour voir lequel correspond le mieux à ce que vous avez à dire. Enfin, écrivez votre premier article. Puis le deuxième. Un pas à la fois, sans trop vous préoccuper dès le départ du but final que vous souhaitez atteindre. Ôtez-vous la pression du résultat…

Ce n’est qu’ainsi que vous tiendrez vos bonnes résolutions: cessez de vous projeter sans cesse dans l’avenir et sur un but final à atteindre rapidement. Contentez-vous d’aller dans la bonne direction aujourd’hui. Faites chaque jour un petit pas dans le bon sens. Et dites-vous chaque jour que demain est un autre jour…

Cet article participe à l’évènement interblogueurs “Votre meilleure astuce pour vous appliquer vos bonnes résolutions” sur le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Je lis ce blog régulièrement et je conseille en particulier la chronique vidéo du livre Anticancer de David Servan Schreiber.

Cliquez ici pour voter pour l’article s’il vous a plu…

Défi: trois mois sans acheter de livres

“Il est plus facile d’acheter un livre que de le lire”
William Osler

LivresJe suis (ou plutôt j’étais) une acheteuse compulsive de livres . Si je n’achetais et lisais que trois livres par an, ce défi n’aurait aucun sens. Je lis beaucoup : mais, il faut bien l’admettre, j’achète plus de livres que je n’en puis lire.

Et vous, qu’achetez vous plus que vous ne consommez ? Du maquillage périmé avant d’avoir pu être utilisé? Des vêtements qui portent encore l’étiquette après six mois dans l’armoire ? Des jeux-vidéos qui s’accumulent sans être joués?

Trois mois sans acheter de livres veut dire s’attaquer enfin à ces piles de livres amassés au cours des années et faire le bilan de mes habitudes de lectrice : oui, j’ai accepté qu’on me donne, et pire j’ai parfois acheté, des livres qu’à la réflexion je n’ai pas du tout envie de lire. Ni aujourd’hui, ni jamais…  Exit ces romans qui ne me tentent pas, ces biographies qui m’ennuient d’avance… Avec les années, les goûts s’affinent et on sait, au fond de soi, ce qu’on veut lire et ne pas lire…

Après réduction drastique et impitoyable du stock (et son lot d’autoflagellation nécessaire, « mais pourquoi ais-je donc acheté ce livre ? »), restent les livres que j’ai réellement envie de lire, même si pour une raison ou une autre, j’en avais repoussé la lecture à plus tard…

Le bilan de cette expérience est très positif : mes étagères s’allègent (selon le principe qu’un livre lu est fait pour circuler et trouver d’autres lecteurs, sauf exception pour les livres qui m’ont marquée au point que je souhaiterais les relire, mais ils sont peu), et en plus j’ai fait quelques très bonnes découvertes au passage… Il y a aussi quelques déceptions, et mêmes quelques livres abandonnés en route, mais ce n’est pas grave, ça fait partie du jeu !

Finalement qu’ais-je loupé en n’achetant pas au gré de mes envie et des sorties littéraires? Pas grand chose… Le dernier roman de mon auteur préféré attendra… et sera toujours disponible lorsque je n’aurais plus rien à lire !

Je prolongerais volontiers l’expérience trois mois de plus (mon stock est encore loin d’être fini), sauf que j’ai reçu en cadeau un bon qui expire dans trois mois, et que je vais bien être obligée de me remettre à acheter… un peu. Mais je vais désormais poursuivre la tendance, qui est de lire ce que j’ai avant d’acheter autre chose, et surtout, à l’avenir, d’acheter mes livres un par un,  et de remettre les autres achats à plus tard (ceci est d’autant plus facile depuis l’invention du livre électronique)…

Je ne veux plus de PAL (pile à lire), je vais décider au fur et à mesure ce que j’ai envie de lire ensuite. La PAL que je pourrais constituer aujourd’hui ne reflètera peut-être pas mes envies de lecture de demain. Les goûts changent…

Et vous, pouvez-vous passer trois mois sans acheter ce sur quoi passe une grande partie de votre budget, et utiliser pour un temps ce que vous avez déjà ? Êtes-vous prêts à relever le défi ?