Noël en toute simplicité: 3e partie, les cadeaux

“Les cadeaux sont comme les conseils: ils font plaisir surtout à ceux qui les donnent”

Emile Henriot

CadeauxNoël est devenu un prétexte à l’hyper-consommation: c’ est peut-être un cliché, mais ce n’en est pas moins vrai. On peut néanmoins simplifier sa façon d’aborder les cadeaux: là, il s’agit de distinguer les cadeaux offerts aux enfants et ceux destinés aux adultes.

On ne va pas priver un enfant de cadeaux sous prétexte qu’on a opté pour le minimalisme. On ne peut être un minimaliste heureux que si cette simplicité est voulue. C’est un style de vie qu’on choisit et qu’on essaie de transmettre par l’exemple, mais qu’on ne devrait pas imposer. En revanche on peut toujours proposer à l’enfant de céder à une oeuvre de charité ou à une ludothèque le même nombre de jouets qu’il a reçus, choisis avec son accord parmi ceux auxquels il ne joue plus. Ainsi on n’accroît pas l’encombrement chez soi.

Les adultes étant parfois de grands enfants, il ne sera pas toujours facile de faire accepter la règle du “zéro cadeau” sans passer pour l’oncle Picsou. Là encore il y a des solutions:

  • Si tous sont d’accord, chacun fait un cadeau à une autre personne, et une seule (qu’on peut tirer au sort avant, pour pouvoir cibler le cadeau en fonction du sexe ou de l’âge de celui qui le reçoit), et dont on limite la somme. Chacun arrive avec un petit cadeau et repart avec un autre: ainsi, on limite déjà la frénésie de consommation, le papier d’emballage, et l’encombrement qu’on rajoute chez soi avec ses cadeaux, pas toujours désirés.
  • On offre du consommable ou ce que j’appelle de l’éphémère: une boite de chocolat, une spécialité culinaire de sa région, des fleurs, une séance de massage, un repas au restaurant. Celui qui recevra votre cadeau vous saura gré d’éviter cet affreux vase qu’il n’aura pas à revendre sur ebay. Et puis, si on n’aime pas le chocolat, on pourra toujours le donner à quelqu’un d’autre à qui cela fera plaisir! Ou les distribuer aux collègues, façon Dexter Morgan et ses fameux donuts: popularité au travail garantie…
  • On offre du fait main: une écharpe tricotée, une tresse au beurre maison, une peinture sur soie. Il y a le double plaisir de celui qui a investi du temps dans un hobby qu’il aime et de celui qui reçoit quelque chose d’”artisanal”.

Et n’oubliez pas, Noël devrait être une fête où le plaisir de se retrouver prédomine. Profitez-en pour renouer des liens avec des gens que vous ne voyez pas assez souvent, ou de signer une trève avec ceux avec qui vous êtes en froid. Retrouvez l’esprit de Noël!

Je vous souhaite de joyeuses fêtes! En toute simplicité…

One thought on “Noël en toute simplicité: 3e partie, les cadeaux

  1. La période de Noël est tellement stressante: trouver tous les cadeaux dans des magasins surpeuplés… Voilà un article qui nous simplifie bien la vie!

Leave a Reply